Précédent
Suivant

Actualités de Janvier 2016

Actualités de Janvier 2016

Pour prolonger encore un instant l’ambiance des festivités de fin d’année, la bibliothèque numérique vous propose la consultation de gravures de fête. Ce fonds, complémentaire de celui des Livres de fête, retrace les célébrations, solennités et réjouissances publiques. Il s’avère être un précieux témoignage d’événements politiques, religieux ou sociaux qui se sont déroulés entre le 15e et le 20e siècle.
Naissances, baptêmes, noces, entrées solennelles, couronnements, funérailles, commémorations, événements d’ordre politique ou militaire… donnent lieu à des célébrations publiques qui réunissent, dans le décor de la ville ou du château, une partie plus ou moins grande de la population.
Mais la fête est par nature un événement éphémère que seule l’image permet de fixer. Le graveur va alors tenter de rendre compte de ce qui s’est passé, aussi fidèlement que les contraintes techniques le lui permettent. Afin de garder une trace des fastes déployés, il restitue le détail des spectacles et cérémonies : feux d’artifice, architecture éphémère, mise en scène théâtrale et urbaine, ballets, chars, machines fabuleuses…

L’usage de ces gravures de Fêtes apparait dès le début de l’imprimerie dans la seconde moitié du 15e siècle, et se développe aux 16e et 17e siècles dans toute l’Europe, accompagnant l’essor des manifestations organisées par les rois, les cours, les villes, les communautés. Par la production de ces estampes, les commanditaires s’assurent de conserver le souvenir des festivités organisées mais également des dépenses engagées pour le divertissement du public. L’image, au-delà de son aspect artistique, devient outil de diffusion de l’information voire de propagande, destiné à renforcer le prestige et la gloire des autorités politiques et administratives. La publication de ces images, leur large diffusion, leurs rééditions et même leurs éventuelles copies assurèrent le passage à la postérité de certaines de ces manifestations comme ce fut le cas pour le Carrousel de 1612, un divertissement équestre et guerrier organisé à Paris les 5, 6 et 7 avril 1612, sur la place Royale (devenue place des Vosges), pour célébrer l’annonce des mariages entre Louis XIII et Anne d’Autriche, infante d’Espagne, et Madame Élisabeth et Philippe, infant d’Espagne, symbolisant l’alliance entre la France et l’Espagne.



EN SAVOIR PLUS
Sous la direction de Dominique Morelon, Chroniques de l’éphémère : Le livre de fête dans la collection Jacques Doucet, Paris, INHA, 2010.
Lucien Lambeau, La Place Royale : la fin de l’hôtel des Tournelles, le camp des Chevaliers de la gloire, les duels historiques, la Fronde…, Paris, H. Daragon, 1906.